Investir dans l’immobilier locatif : les conseils à suivre

Considérée comme la valeur refuge par excellence, la pierre fait figure d’évidence quand vient le moment d’investir. Toutefois, il est indispensable de suivre certains conseils avant de se lancer dans l’investissement locatif. 

INVESTIR : COMMENT BIEN CHOISIR LE BIEN IMMOBILIER ?

Quand vient le moment d’investir dans l’immobilier, le choix du quartier où se trouve le bien est essentiel. Mieux vaut miser sur une ville et un quartier dynamique, à proximité des commerces, des transports et des établissements scolaires. La surface du logement est également un critère important. Les studios sont très intéressants, en particulier dans les villes étudiantes, car ils offrent une rentabilité supérieure à celle des appartements plus grands. En effet, proportionnellement à la surface, les loyers sont plus élevés. En revanche, le turn-over est plus important dans un studio, principalement occupé par les étudiants et jeunes actifs, que dans les logements de 2 pièces ou plus, davantage prisés par des couples ou des familles. 

FAUT-IL DÉLÉGUER LA GESTION DE SON BIEN ?

Visites, collecte des loyers… la gestion d’un bien mis en location est chronophage et nécessite de bonnes connaissances juridiques. Si le propriétaire ne dispose pas du temps nécessaire pour s’en occuper lui-même, il peut déléguer la gestion locative à une agence immobilière. Si la délégation de la gestion locative a un coût et a un impact sur la rentabilité locative, elle représente un véritable gain de temps pour le propriétaire, qui n’a pas à prendre en charge les aspects juridiques et administratifs. Elle lui permet également de s’assurer que toutes les démarches relatives à la gestion locative seront effectuées dans le respect de la réglementation en vigueur. 

INVESTISSEMENT IMMOBILIER : LOCATION VIDE OU MEUBLÉE ?

Pour louer son bien, le propriétaire a le choix entre la location meublée et la location vide. La location meublée offre de multiples avantages, notamment concernant les loyers perçus, qui sont imposés en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et non comme des revenus fonciers. De plus, la location meublée permet d’appliquer un loyer de 10 à 30 % plus élevé que pour une location vide, offrant donc une meilleure rentabilité brute. En outre, le montant maximum du dépôt de garantie exigible par le propriétaire est de 2 mois de loyer, contre 1 mois maximum pour une location vide. Enfin, la durée préavis du propriétaire-bailleur est de seulement 3 mois avant la fin du bail contre 6 mois pour une location vide.

Compare listings

Comparer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.